FdF en égalité du genre

La formation nationale des formateurs/trices en « Egalité du Genre » a été organisée du 28 janvier au 02 Février 2019 à Kara. Cette activité est une des activités prévues au titre du résultat 3 du Pro-CEMA intitulé « la participation des femmes et des jeunes filles à la vie publique et politique ainsi qu’à la gestion des affaires locales est accrue ». L’atelier a été facilité par Monsieur Cyrille KOMLAN et Madame Confort KABISSA et a vu la participation des intervenants suivants : Henri Valot, Chef Projet Pro-CEMA, Mme Edi Kpogan, Experte genre du Pro-CEMA et M. Atsu, cadre et expert genre de Plan International Togo. La formation a abordé une diversité de thèmes essentiels à la problématique du genre :
1. La théorie du genre ;
2. l’histoire du féminisme et du patriarcat ;
3.  la stratégie de l’autonomisation de la femme ;
4. Les violences basées sur le genre ;
5. La masculinité et l’engagement des hommes ;
6. La planification sensible au genre ;
7. La participation politique des femmes et a clos enfin par des exercices de réplication.

Cet atelier a révélé, si besoin en était, le poids de certaines traditions locales et pesanteurs culturelles patriarcales qui entravent l’émancipation des femmes et l’égalité du genre. Il a été ainsi décidé de mener un travail collectif de recensement de ces pesanteurs, que le Pro-CEMA pourra publier et diffuser dans un avenir proche.

Par ailleurs, plutôt que des simples ateliers régionaux à la suite de la formation nationale, les participantes et participants ont émis le vœu de mener plutôt des dialogues communautaires sur l’égalité du genre, privilégiant ainsi l’usage des langues nationales et une approche plus flexible et adaptée à la réalité des populations. Chaque groupe régional élaborera sa stratégie de dialogues sur le genre et mènera en 2018 de multiples discussions permettant à tous d’exprimer les réalités complexes vécues entre les hommes et les femmes au Togo.

La formation nationale des formateurs/trices en « Egalité du Genre » a été organisée du 28 janvier au 02 Février 2019 à Kara. Cette activité est une des activités prévues au titre du résultat 3 du Pro-CEMA intitulé « la participation des femmes et des jeunes filles à la vie publique et politique ainsi qu’à la gestion des affaires locales est accrue ». L’atelier a été facilité par Monsieur Cyrille KOMLAN et MadameConfort KABISSA et a vu la participation des intervenants suivants : Henri Valot, Chef Projet Pro-CEMA, Mme Edi Kpogan, Experte genre du Pro-CEMA et M. Atsu, cadre et expert genre de Plan International Togo. La formation a abordé une diversité de thèmes essentiels à la problématique du genre : 1. La théorie du genre ; 2. l’histoire du féminisme et du patriarcat ; 3.  la stratégie de l’autonomisation de la femme ; 4. Les violences basées sur le genre ; 5. La masculinité et l’engagement des hommes ; 6. La planification sensible au genre ; 7. La participation politique des femmes et a clos enfin par des exercices de réplication.

Cet atelier a révélé, si besoin en était, le poids de certaines traditions locales et pesanteurs culturelles patriarcales qui entravent l’émancipation des femmes et l’égalité du genre. Il a été ainsi décidé de mener un travail collectif de recensement de ces pesanteurs, que le Pro-CEMA pourra publier et diffuser dans un avenir proche.

Par ailleurs, plutôt que des simples ateliers régionaux à la suite de la formation nationale, les participantes et participants ont émis le vœu de mener plutôt des dialogues communautaires sur l’égalité du genre, privilégiant ainsi l’usage des langues nationales et une approche plus flexible et adaptée à la réalité des populations. Chaque groupe régional élaborera sa stratégie de dialogues sur le genre et mènera en 2018 de multiples discussions permettant à tous d’exprimer les réalités complexes vécues entre les hommes et les femmes au Togo.